15/06/2012

oneirocriticism




cette nuit j'ai rêvé 
que d'un coup de pied volontaire
je brisais une immense porte fenêtre
le verre s' effondrait au ralenti sur mon corps et 
laissait deux entailles sur ma joue gauche

I dreamed last night
I broke with a voluntary kick 
a huge window
the glass collapsed in slow motion on my body and
left two notches on my left cheek




3 commentaires:

  1. wha toute cette chaîne, générosité de la matière, c'est ce que j'aime aussi chez C.Sathal ^^

    ouch pour le verre mais quelle force quand même ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. this could be the beginning of a novel, or a script... x

    RépondreSupprimer
  3. La puissance de la nuit, Séverine ;))

    Alessandra, c'est une idée qui me plaît, et si je m'y mettais ?!

    Bises à vous deux chères ladies !
    C

    RépondreSupprimer